Cholestase Gravidique

Forum de discussion autour de la grossesse et plus particulièrement de la cholestase gravidique
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Chères toutes Notre forum reste accessible sur l'adresse http://cholestasegravidique.forumdediscussions.com/. Le forum n'est plus de modératrice permanente. Depuis nombreuses années nous avons fait un tour concernant plusieurs sujets, donc je ne vois pas trop l’objectif de continuer modérer le forum de manière permanente. Donc le forum reste accessible, mais peu actif dorénavant. Nous avons crée un site web récapitulant les informations de manière brève: cholestase.webby.fr. Vous allez pouvoir proposer vos articles bientôt afin de compléter et faire vivre ce site. Cordialement Moderatrice

Partagez | 
 

 nouvelle arrivée, voici mon expérience

Aller en bas 
AuteurMessage
untourensemble



Messages : 9
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 31

MessageSujet: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Ven 17 Aoû 2012 - 14:45

Bonjour à toutes et à tous

ça y est je me lance enfin, six mois après avoir donner naissance à ma fille j'arrive à partager mon expérience, j'en ai même besoin.

Ce site a surement sauvé la vie de mon bébé au moment voulu, je me dois de vous remercier comme il se doit.
Une grosse magique et attendue qui a débuté le 20 mai 2011, un peu effrayée tout de même car j'ai subit une opération du dos 3 ans auparavant, on m'a enlevé une hernie sur trois et écarté le canal lombaire, ça m'angoisse beaucoup, surtout que pendant un mois et demi je me traine une sciatique, dû à la grossesse certainement.

Mon gynéco me recommande de faire attention à ma prise de poids, plus elle commencera tard dans la grossesse mieux ce sera pour mon dos, j'écoute, lorsque je prends mon 1er kg j'en suis à 6 mois plein et j'afficherai 4 kg en tout et pour tout à la fin de ma grossesse!
Néanmoins je trouve que très peu d'écoute lorsque je lui fais part de mes angoisses quant à l'accouchement avec ce dos déjà bien amoché, il me répond simplement que sous péridurale le dos ne posera aucun problème.

Rendez vous chez l’anesthésiste le 5 janvier, mon scanner ne lui inspire pas confiance, je n'aurai pas de péridurale, on me propose alors une pompe à morphine.
Pas le temps d'en parler avec mon gynéco 2 jours après et après 2 nuits à me gratter quasi au sang je file aux urgences et je reste hospitalisée 1 semaine pour suspicion de choléstase gravidique, je finirai ma grossesse en had avec la visite d'une sage femme tous les deux jours à la maison pour un monitoring et une prise de sang.
Là encore je ne remercie pas mon gynéco travaillant à l’hôpital dans lequel je me trouvais il a fait sa visite le samedi et a décrété que "je n'avais pas une tête de choléstate" et qu'on pouvait me faire rentrer...
Je me dois de préciser que je suis un cas particulier parce que je suis allée aux urgences à temps, j'ai d'ailleurs été félicitée pour ça, mon taux de transaminases était dix fois supérieur à la norme mais le traitement ayant été commencé à temps les acides biliaires n'ont pas eu le temps de dépasser leur limite, pas de danger immédiat pour mon bébé
Je réclame néanmoins l'had et la sage femme qui me suit à la maison m'a dit que c'était vraiment très important d’être suivi...
Lors d'une réévaluation à l’hôpital le 31 janvier mon dossier passe en commission et il est décidé que l'accouchement serait déclenché dès le lendemain.

1ere tentative le 1er mais pour bien faire le col était fermé et rien ne semblait vouloir bouger donc ce fut un échec
Une anésthésiste qui a lu mon dossier se présente à moi en me disant que je n'imaginais pas ce que représentait la douleur d'un accouchement sans péridurale qu'il allait falloir que je sois trèèèèès courageuse elle dit même à mon mari de ramener des affaires de la maison afin de me faire penser à autre chose au moment voulu, rien de très rassurant, mais ces dernières semaines ont été tellement stressantes que je ne m'en préoccupe pas, tout ce que je veux c'est que ce cauchemar s’arrête, je veux arrêter de me gratter et d'angoisser pour mon bébé. Je ne suis même plus dans l'optique de faire la connaissance de mon enfant je veux juste que ça se termine enfin.

Le lendemain changement de méthode, on m'applique un gel pour faire travailler le col à 8h, à 12h la poche des eaux se rompt et l'accouchement se terminera à 19h22
Pour calmer la douleur j'ai droit à deux spasfons et deux dafalgan ainsi qu'un calmant, la pompe à morphine on la garde pour le dernier moment, càd vers 17h....

L'équipe qui me suivait était impressionner par ma capacité à gérer une telle douleur, surtout que c'est mon premier bébé
A ce moment là je vis tout cela sans le vivre, je fais ce qu'on me demande au moment où on me le demande, un soucis toutes les machines sonnent, on me fait accoucher avant la dilatation complète là encore un peu shootée par la morphine je ne me rends passe bien compte de ce qui se passe.

L'accouchement se passe relativement bien c'est le retour à la maison et la relation avec mon bébé qui sont difficiles à gérer, j'ai l'impression d’être coincée dans cette journée du 2 février et de revivre en permanence heure par heure tout ce qui s'est passé ce jour là...

Pour la choléstate on me refait des bilans, les taux descendent petit à petit jusqu'à retomber dans les normes un mois après, les démangeaisons elles s’arrêtent
le lendemain de l'accouchement, enfinnnn
Mon medecin traitant a tenu à être sur que tout allait bien, prise de sang, écho hépatique, pendant trois mois j'ai encore passé tout un tas d'examens, aucun doute c'était bien une choléstase et tout est rentré dans l'ordre

On m'a prescrit une micropilule à ma sortie de la maternité et au rd vs du post-partum, il va s'en dire que j'ai changé de gynécologue, elle m'a prescrit une pilule, je suis donc sous trinordiol mais je lis beaucoup de chose sur les pilules après une cholésate et ça m'inquiète un peu cela dit ma gynéco suit de très près mon dossier et je lui fait confiance.
Elle m'a annoncé 95% de risque de récidive en cas de deuxième grossesse et mon medecin traitant me dit qu'elle est optimiste que lui dirait plutôt 99%.

Il y a la choléstase, le déclenchement, le pas de péridurale, la dépression, tout cela ne me donne plus du tout envie de retenter l'expérience, je suis pour le moment dans une phase délicate où j'essaye de créer une relation avec ma fille de 6 mois et je n'envisage pas mettre en danger un bébé à nouveau.

Mes problèmes de dos sont de retour, je dois de toute façon repasser sur le billard, de quoi me laisser le temps de me remettre de cette grossesse.
Il n'y a malheureusement pas que cette choléstase qui me fait douter pour une deuxième grossesse

Ce post est un peu long je l'avoue mais si vous saviez le bien fou que ça me fait de l'avoir écrit.

Bises à tous!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandine



Messages : 46
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 34
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Ven 17 Aoû 2012 - 17:23

Bonjour,
Ton histoire me touche. En fait, elle ressemble un peu à la mienne et à celle d'autres mamans de ce forum.
Tout ce qu'il s'est passé autour de la naissance de ma fille m'a pas mal choquée moi aussi. Je vivais avec sans trop m'en soucier jusqu'à ce que nous envisagions de lancer bébé 2. Là j'ai commencé à mal dormir et à revoir ce que j'ai vécu. J'ai eu la chance de trouver ce forum en cherchant des informations sur la cholestase. C'est seulement là que j'ai su que mon bébé avait été en danger, que ça pouvait revenir pour une prochaine grossesse, que je n'avais pas du tout été bien suivie.
J'ai aussi compris que la cholestase reviendra surement mais qu'elle n'est pas forcément dangereuse et gênante si elle est traitée et si on a un bon suivi médical.
J'ai donc cherché un gynéco compétent et formé, j'ai pas trouvé. J'ai compris que c'était une maladie rare donc les médecins lambda ne sont pas forcément bien au courant. Je ferai suivre ma grossesse dans une maternité de niveau 3, là ils sauront ce qu'est la cholestase et comment la traiter sinon de toute façon je donnerai à tous les médecins que je verrai le document du forum qui explique tout sur la prise en charge.

Bref, maintenant je suis beaucoup plus tranquille et je me sens prête pour me lancer dans une deuxième grossesse. J'ai tout ce qu'il faut pour essayer d'éviter la deuxième cholestase avec la deuxième grossesse. Tout n'est pas rose parce que j'ai beaucoup de mal à imaginer que je puisse ne pas avoir la cholestase, je compte huit mois de grossesse et pas neuf, je pense que je serais arrêtée tôt... Mais je me lance dans cette nouvelle aventure.

Sans ce forum je n'y serais pas là.

Tout ça est encore très récent pour toi. Tu vas aussi pouvoir digérer ce qui t'es arrivé et t'informer. Tu vas aussi pouvoir t'entourer de médecins compétents en qui tu aies confiance. Je pense qu'il est clair qu'une seconde grossesse pour toi ne serait pas simple. Tu aurais sans doute encore quelques problèmes de dos et peut être encore la cholestase. Je ne te le souhaite pas mais il faut savoir se rendre à l'évidence. Ceci dit, tu seras aussi plus armée pour faire ce qu'il faut pour éviter ou réduire ces difficultés.

Laisse-toi le temps de digérer tout ça. Laisse-toi le temps de profiter de ton bébé et d'être une maman heureuse. Si c'est difficile n'hésite pas à demander de l'aide à la PMI par exemple. Peut-être, le désir d'un autre enfant se construira...

Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melinda
Mère bienfaitrice
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 41
Localisation : Bourges (alentours)

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Ven 17 Aoû 2012 - 18:23

Je rejoins Amandine a 100%. T'es encore jeune, 26 ans, t'as encore le temps d'attendre. Ta vécu une douleur physique immense qui a gâché l'instant d'accouchement, c'est une évidence.
Profite de ta petite merveille, et tu verra, que en la voyant grandir, tes mauvais souvenirs vont s'estomper.
Si je comprends bien, tu ne pourras donc pas avoir la péridurale la prochaine fois non plus?

On parvient a une conclusion avec tout ça, n’empêche qu' il faut carrément trouver un(e) bon gyneco avant de tomber enceinte, car c'est vraie quand on se retrouve face aux incompétents, quand il s'agit de médecin, ça craint...

En plus quand c'est notre première grossesse et on connait pas grande chose. C’étais mon cas aussi, j'ai failli perdre mon bébé, car mon gyneco de la clinique privée n'avait rien a foutre de moi et partit en vacances en me donnant un RDV très lointain (3 semaines après mon réel accouchement) et personne m'a alerté sur mes démangeaisons, et ce n'est pas la faute de le demander a plusieures reprises aux médecins. J'ai eu la chance d'avoir été hospitalise pour la diabète gestationnel dans mon CHU avec le bébé en macrosomie et par ce fait, d' insister d'avoir RDV sur place avec une SF. 4 jours après j'étais déclenchée en urgence. Mon bébé est née avec une mèche blanche. Moi avec la péridurale, je n'ai pas souffert, c'est vraie, mais va savoir ce qu'elle a pu endurer.
Eh bah, au moins pour la prochaine grossesse je sais chez qui je vais aller, au moins ca Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.webby.fr
Amandine



Messages : 46
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 34
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Ven 17 Aoû 2012 - 18:38

Pour la douleur, j'ai eu une péridurale mais j'ai bien souffert avant quand même !!!!
C'est une douleur importante qui m'a conduite à la maternité, ensuite on a diagnostiqué la cholestase. L'accouchement a été déclenché, j'ai bien morflé sans aucune aide... Les sages femmes n'ouvraient même pas la porte à mon mari... Tout ça pour avoir le col aussi fermé qu'avant l'après midi et la soirée de souffrances !!! Heureusement mon col s'est ouvert un tout petit peu pendant la nuit (pour la nuit on m'a quand même donné quelque chose pour calmer la douleur)
J'ai accouché le lendemain avec péridurale. Je ne voulais pas d'une péridurale mais après toutes ces douleurs je ne me sentais plus capable de supporter. Je pense toujours que l'accouchement niveau douleur c'était de la rigolade par rapport à ce que j'ai enduré la veille ...

N’empêche que je suis heureuse d'avoir ma fille. Je m'en fiche des douleurs, j'ai ma bébée en bonne santé près de moi. S'il fallait le refaire, je le referais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
untourensemble



Messages : 9
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Ven 17 Aoû 2012 - 19:23

Pour ce non désir de deuxième enfant et cette difficulté à m'attacher à ma fille je suis suivi par un psychiatre, il pense que je suis dans un phase de deuil d'une famille que j'envisageais plus que dans la réjouissance de la naissance de mon bébé...
Bon après il prétend aussi que je dois d'abord m'occuper de mon dos avant de m'occuper des problèmes de relation avec mon enfant, sur ce point je ne suis pas d'accord, 8 semaines d'alitement m'attende après mon opération du dos et je crains que ne pas pouvoir m'occuper de ma fille n'aide pas.

Concernant la douleur, elle est indescriptible avant, pendant, après, quand on a rien d'autre que du spasfon et du dafalgan on a vraiment hâte que ça se termine..., néanmoins je suis sure qu'avec le temps cette douleur s'estompera Je n'aurai en effet jamais la chance d'avoir de péridurale, je me suis faite à l'idée une première fois je saurais sans doute m'y faire une seconde fois.

J'appréhendais tellement que le pb de dos me cloue au lit une partie de ma grossesse, que quand la visite du huitième mois est passée, que j'ai pu fêter noel en famille autour d'une table et pas dans mon lit , j'étais heureuse. Alors à l'annonce de la choléstase je n'ai pas pu faire autrement qu'éclater en sanglots, tout se passait tellement bien, j'étais mm sereine à l'idée d'accoucher sans péridurale...

Ma gynéco, mon medecin traitant, le psy, tous me disent qu'il faut que je me laisse le temps de me remettre avant de songer à l'avenir. Le fait est que soit je pense à l'avenir et ça ne va pas soit j'ai l'esprit coincé à la maternité et ça ne va pas non plus.
Mais j'ai la chance d'avoir un mari très attentionné qui est là pour me soutenir c'est très important pour moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melinda
Mère bienfaitrice
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 41
Localisation : Bourges (alentours)

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Sam 18 Aoû 2012 - 0:39

Pour éviter ,enfin pas tout à fait peut être éviter,mais plutôt estomper il y a des remèdes homéopathique. Personnellement j'en ai pris avant qu'on me fasse la péridurale, car j'ai quand même reste avec le gel quelque temps sans. Ayant une peur bleu d'accouchement,je n'ai pris avec moi et je les prenais pendant toute la durée d'attente de péridurale. Et je confirme, que pour moi c'était très efficace . T'as tendance de faire les matrices psychologiques (je me permets de le déduire par rapport à ce que tu dis) et programmer les événements de manière qu'ils doivent se produire. Et si le"programme" ne fonctionne pas comme prévu,ça te provoque un sentiment d'échec et par conséquence ce une profonde frustration. C'est pas une modèle de fonctionnement efficace, car malheureusement la vie, c'est comme un jeu d'echeques, tu ne peux pas gagner à tous coups et de fois tu perds les pions. T'as perdu quelques pions, certainement, t'as pas eu un àcouchement de rêve, mais t'as eu ton bébé ne en bonne santé, t'as cholestase était détecté et prise en charge. Ce n'est pas le cas de toutes les mamans, malheureusement et il y a certaine qui n'ont pas pu seulement avoir l'accouchement de rêve, mais,même pas leur bébé. Et une vraie tragédie c'est ça. Donc, je crois que de ta guerre tu t'en sors gagnante ,et tes blessures vont se refermer, si tu évités de les titiller. Tu n'as pas perdu, une vie entière s'ouvre devant toi avec ta fille. Et même si tu ne veux pas pour le moment ou pas de tou un deuxième enfant, ne te culpabilisés pas, avoir plusieurs enfant ce n'est pas une obligation. C'est toi qui décides. Aujourd'hui, tu ne veux pas, parfait,aucun problème. Dans 5 ans, t'en voudras peut être, et c'est toi encore qui decides
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.webby.fr
untourensemble



Messages : 9
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Sam 18 Aoû 2012 - 9:33

Je pense que tu as très bien cerné ma personnalité, je suis exactement comme tu le décris , j'essaye au maximum de tout prévoir et les imprévus c'est tout qui s'effondre. Je mets énormément de temps à arrêter de ressasser le passé, comme si y penser pouvait changer les choses, même si je sais que cela est impossible. Là mon mari est souvent là pour me le rappeler "ça sert à rien de continuer à en parler ce qui est fait ne peut être défait", je lui en veut toujours un petit peu de me dire ce genre de chose mais tout ça est tellement vrai.
Si j'ai décidé d'aller consulter un psychiatre c'est aussi pour ça , je ne veux pas qu'il souffre, ni ma fille de mon mal être. Il est un très bon soutient mais ça doit le peser aussi.

Je m'en veux de ne pas me rendre compte de la chance que j'ai, je me le répète sans cesse pour m'en persuader, ma fille est là elle est magnifique et en bonne santé, c'est ma plus belle réussite, faut juste que mon cerveau s'en imprègne.

Lorsque j'ai appris les risques d'une choléstase il est vrai que mon doux rêve d'une petite famille à 4 s'est effondré au point de ne penser qu'à ça alors que j'avais un bébé qui continuait à vivre dans mon ventre, c'était plus fort que moi, et j'en parlais beaucoup on me disait toujours "laisse déjà naitre le premier avant de penser au second"
Aujourd'hui que je ne souhaite plus en parler parce que c'est douloureux de l'évoquer, ces mêmes personnes sont là à me demander pour quand est le deuxième, que je ne peux pas laisser ma fille seule, qu'il faut lui faire un petit frère ou une petite sœur...
En dehors de ma famille proche, très peu ce sont intéressé aux dangers de la choléstase donc si j'en ai eu un en bonne santé le deuxième peut suivre...Ils ne s'imaginent pas les souffrances physique et psychologiques que cela implique.

J'ai eu pour ma part droit à des séances d'acupuncture pour favoriser le travail et gérer la douleur, deux sage-femme ont eu pitié de moi et m'ont proposé cette alternative. Je ne crois pas trop à tout cela, j'ai eu une séance la veille et deux le jour J, dont une juste après l'application du gel, alors est-ce le gel ou l'acupuncture qui a favorisé le travail? Toujours est-il que j'ai gardé un très bon souvenir de ces sage-femme très attentionnées qui m'ont vraiment beaucoup aidé.
Tu dis que je n'ai pas eu un accouchement de rêve hors si l'on excepte la douleur et les petites complications juste avant l’expulsion, ma fille est née avec un teint parfait, aucune marque de souffrance, sans cordon autour du cou, pour ma part, j'ai eu droit à un petit point de suture superficiel, bon faut serrer les dents quand on vous le fait sans péri mais franchement je souhaite à toutes les mamans qui n'ont pas la chance d'avoir la péridurale d'accoucher comme je l'ai fait, encore une fois sans les petits problèmes de fin.

Concernant la choléstase, j'aimerai juste savoir, pour la contraception, pourquoi m'as tu dis "j'espère que tu ne prends pas de pilule"? ( sur un autre post)
On m'avait prévenu que je ne pourrais pas prendre n'importe quel type de contraception, j'ai donc fait confiance à ma nouvelle gynéco qui m'a pris en charge à mon entrée aux urgences et avec qui le contact est très bien passé, elle connait très bien les cas de choléstase, c'est elle qui a décidé du déclenchement, elle m'a toujours tout bien expliqué, contrairement à d'autre qui jugeait inutile de m'évoquer les éventuels dangers....
Cela dit elle m'a tout de même prescrit trinordiol, ce n'est pas bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melinda
Mère bienfaitrice
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 41
Localisation : Bourges (alentours)

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Sam 18 Aoû 2012 - 12:49

J'avoue que je ne connais pas Trinordiol, et personnellement je suis pas de tout adepte de Contraceptifs orales.
Tu dis qu'on t'as fais un bilan hépatique après l'accouchement et tout était en train de se stabiliser, mais t'as eu un seul bilan ou t'as refait après?

Un conseil général en matière de contraception après l'accouchement avec la cholestase, c'est de refaire un autre bilan hépatiques quelques mois parés l'accouchement pour s'assurer que tout va bien et pas de chamboulement inattendue.

Ensuite il est recommandé de prendre les pilules très faiblement dosées en œstrogènes et ensuite refaire ton bilan hépatique.

En résume: bilan avant la prise première plaquette et un bilan après la prise de cette plaquette; Répéter 2-3 fois, ça te permettra être sure a 100% si la plaquette affecte ou pas ton foie. Chaque organisme n'est pas pareil, alors meilleur solution, c'est de faire comme ça.
Les séances d’acupuncture que t'as eu, c'est super, le gel et acupuncture favorisent le travail, les gel par ces substances hormonales et acupuncture agissant sur l'organisme en général favorisant tel ou tel action et réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.webby.fr
lolapapa
Mère fondatrice
avatar

Messages : 3120
Date d'inscription : 31/07/2008
Age : 50
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Lun 20 Aoû 2012 - 19:02

Bonjour et bienvenue un tour ensemble.
Il est important de te sentir écouter pour arriver à surmonter ce traumatisme causé par la cholestase.
Le forum a été créé pour soutenir et écouter les mamans qui affrontent ou ont affronté cette maladie. N'hésite pas à confier tes angoisses, tes questions, nous sommes là pour t'aider.

Tu as un mari présent qui te dit d'aller de l'avant mais parfois pour pouvoir le faire, il faut bien comprendre le passé. Ta cholestase a été diagnostiquée et prise en charge correctement. Ton accouchement ne s'est pas passé comme tu l’espérais mais c'est souvent le cas pour de nombreuses mamans. Tout ceci fait que ta relation avec ta fille n'est peut être pas comme tu l'imaginais.
Comment te comportes-tu avec elle? Maman très câlin ou un peu détachée? Parles-tu à ta puce?

En ce qui concerne ta pilule, il en existe de moins dosé telle que Méliane (son générique est remboursé). Depuis que tu l'a prend, as-tu eu un contrôle hépatique pour t'assurer que ton foie la tolère bien?

Le taux de récidive est estimé à 80%. Néanmoins des mamans du forum n'ont pas récidivé lors de leur grossesse suivante. Avec un bon suivi médical, tu pourras envisager une nouvelle grossesse quand tu te sentiras prête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandine



Messages : 46
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 34
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Mar 21 Aoû 2012 - 10:35

Bonjour Untourensemble,

Moi je trouve ça normal que tu aies besoin de parler et de revivre par ta mémoire ce que tu as subit lors de ta grossesse et de ton accouchement.
Tu a un vrai deuil de la grossesse, l'accouchement, le bébé idéal à faire. C'est le cas pour toutes les mamans parce que ce n'est jamais tel qu'on l'a imaginé mais après tout ce que tu as subit c'est normal que tu prennes un peu plus de temps que d'autres... Faire ces deuils est nécessaire pour pouvoir accepter la réalité.

Reparler de tout ça c'est aussi une façon de faire ce deuil.

Pour ce qui est du deuxième enfant, je trouve les gens un peu culottés de toujours demander à un couple avec un tout petit bébé quand ils vont lancer le deuxième. Déjà ça ne les regarde pas et en plus on n'est pas des poules à pondre un oeuf chaque jour ou un bébé chaque année !!!
Il n'y a pas d'écart d'âge idéal entre deux enfants. Peut-être que tout sera en place pour que vous puissiez accueillir un autre bébé avec toutes les difficultés que ça implique dans deux ans ou trois ou dix... et peut-être pas...

Mais je comprends qu'on a tous tendance à se faire un film de comment notre vie doit se dérouler et on n'a pas envie de réajuster le scénario. Mais parfois c'est nécessaire et ce n'est pas pour ça qu'on sera moins heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
untourensemble



Messages : 9
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Ven 24 Aoû 2012 - 5:48

Je vous remercie, vous avez des paroles qui me font chaud au cœur

Je viens de refaire un bilan pour la pilule, jusque là j'en avait fait un par mois depuis mon accouchement pendant 4 mois et tout redevenait normal petit à petit, mais les résultats d'hier ne sont pas bon, pas tant au niveau de bilan hépatique qui reste bon mais triglycérides et cholestérol ont plus que doublé en deux mois, j'appelle ma gynéco aujourd'hui, je pense que je vais devoir changer cette pilule, donc merci pour la suggestion de Méliane, je vais lui en parler.

Avec ma fille au début j'avais énormément de mal à m'en détacher, le soir exclusivement elle s'endormait toujours sur ma poitrine et quand elle pleurait dans la journée il suffisait que je la prenne contre moi pour qu'elle se calme immédiatement, à la maternité on m'avait expliqué qu'étant née en avance il ne fallait pas prendre ça pour un caprice de sa part ( pendant un temps au moins) mais qu'elle ne se rendait pas encore compte qu'elle n'était plus dans le ventre de sa maman et qu'elle avait besoin d'être rassurée.
Quelque part ça me rassurait aussi, parce que j'avais l'impression de ne rien ressentir pour elle ( c'est aussi horrible à dire qu'à entendre), du coup de savoir que je pouvais la calmer ça me donner un rôle auprès d'elle.
Elle a vite fait ses nuits et vite plus eu besoin de ce réconfort, du coup je m'occuper d'elle de façon mécanique, je lui prodiguait les soins nécessaires, la nourrissait.... C'est un bébé très calme du coup peu de pleurs, et donc pour moi peu de rôle à jouer. Je faisais tous ces gestes sans avoir l'impression de les faire avec amour...
J'ai une formation d"éducateur jeunes enfants, et je sais que parler aux bébés est important, aussi il m'est arrivé de lui expliquer qu'il ne fallait pas qu'elle s'inquiète, que je n'étais pas bien, mais que ce n'était pas de sa faute et que ce n'était pas pour autant que je ne l'aimais pas, que les choses allaient s'arranger et qu'elle est et restera mon petit bonheur. C'était important pour moi de le faire car je sais que nos bébés sont des petites éponges émotionnelles et que quand maman ne va pas bien, bébé le ressent.
J'ai la crainte permanente de louper des moments privilégiés avec mon enfant sans pouvoir rien changer à mes non-sentiments et qu'elle le ressente et m'en veuille par la suite

Depuis quelques temps les choses s'améliorent, j'observe mon bébé grandir, me sourire, jouer, balbutier, toutes ses évolutions quotidiennes me rendent de plus en plus proche de mon enfant, je la câline beaucoup et elle me le rend bien.
Je profite d'elle au maximum avant de devoir rester alitée après l'opération du dos et de devoir la confier à quelqu'un d'autre pour tous les soins qui sont devenus nos petits moments à nous.

Petit à petit je me sors de ce gros vide noir qui m'entoure depuis six mois, il y a encore du chemin à faire mais j'ai envie d'y arriver, avant non j'avais juste envie de tout quitter , de partir, de laisser ma fille entre les bonnes mains de son papa, je me disais que tous les deux n'avaient pas besoin de moi, que je ne leur servait à rien, je ne trouvais pas ma place dans ce nouveau trio, ma fille n'était pas ma fille, juste un bébé dont je devais m'occuper.

Maintenant j'essaye de me la faire cette place, et c'est agréable de se sentir soutenue
Ce site m'a aidé avant et il m'aide aussi beaucoup maintenant, tout ce que je dis ici, peu de gens de ma famille, même proche sont au courant, mon mari oui, mais personne d'autre ne sais que je suis suivie par un psy pour dépression du post partum ( l'excuse de la fatigue quand on est jeune maman, nous évite les sorties familiales quand ça ne va vraiment pas et explique la mine triste quand on arrive à se déplacer mais pas à afficher un sourire sur son visage)

J'ai une amie très proche à qui je confie aussi toutes ses choses ( pas le choix elle m'a surprise en larmes...), en lui faisant promettre de ne rien dire. Elle n'a pas d'enfants mais est très attentive, je me dis simplement que m'entendre ressasser ma grossesse et mon accouchement ne doit pas la passionner, tout comme pour mon mari qui doit s'en lasser, et je trouve très rassurant, par le biais de ce forum de savoir qu'on peut trouver du réconfort, parmi des personnes qui comprennent ce vécu


donc encore et toujours un grand merci

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melinda
Mère bienfaitrice
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 41
Localisation : Bourges (alentours)

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Ven 24 Aoû 2012 - 15:11

Les bébés nés avec la cholestase de leur maman, sont souvent plus sensibles et ont besoin plus de réconfort (on ne sait pas exactement ce qu'ils éprouvent dans le ventre de maman avec cette maladie). Avec ma fille c'était pareil, elle a commencé a faire vite ces nuits, une fois que je l'ai mis a mes côtés. Ca a duré jusqu'a ces 3 mois, ensuite elle est retourné dans son petit lit sans broncher.

Ce qui tu dois comprendre, que t'es TOUT pour ta fille, et tout ca veut dire, l'univers tout entier. Tu n'a pas a prouver, comme tu dis ton rôle ni a ta fille ni qui que soit d'autre. Ta fille t'aime plus au monde, et cet amour ne se mérite pas, il est inné entre la mère et son bébé. T'es la personne plus important pour elle, même que son père. Son père prendra une place plus au moins égale dans son esprit largement plus tard, vers ces 3 ans environs. Le fait que tu t'occupes d'elle, prend soin, c'est tout ce qu'elle a besoin, et tu l'aimes malgré tout. Tu te sens mal dans ta peu, car t'as pas vécu un accouchement voulu, et tu essaye de te punir en te disant que tu n'aimes pas ta fille, que elle n'a pas besoin de toi. Mais c'est faux, et toi tu le sais; Arrête de te punir.

Je ne sais pas, probablement le psy doit t'aider pas mal, mais si non, essaye l'hypnose ericksonienne, si toutefois tu n'arrives pas a te sortir de cette spirale.
Essaye de t'amuser un peu, rencontrer les gens que tu aimes bien, faire les chose que tu aimes. Il faut que tu arrêtes de ruminer ton désaccord avec ce qu'est arrivé. L'accouchement c'est secondaire, plus important le bébé, en bonne santé, n'est ce pas? Oublie ce passage, imagines que tu l'enterres profondément et il n'existe plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.webby.fr
Amandine



Messages : 46
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 34
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Ven 24 Aoû 2012 - 17:36

Après l'accouchement, il y a un temps d'adaptation mutuelle entre le bébé et sa mère, de séduction aussi. Il arrive que la mère ne soit pas disponible pour se laisser toucher et apprivoiser par son bébé parce qu'elle est prise dans des souffrances ou des préoccupations importantes. Elle n'est pas disponible pour rencontrer son bébé.
Beaucoup de choses se passent à ce moment de la vie. Il y a des souffrances physiques et des souffrances morales. Il y a aussi un énorme deuil à faire: celui du bébé parfait, celui de la maman parfaite, de la famille parfaite...
Les générations bougent dans la famille, les parents deviennent des grands-parents et les enfants des parents à leur tour. Ce n'est pas simple. Ça peut réactiver d'anciennes souffrances de son enfance voir même de plus loin dans la famille.
Il y a aussi les douleurs de l'accouchement, de la grossesse, de l'après grossesse.
Tout ça n'a pas dû être simple pour toi, tu as bien souffert et tu souffres encore de ton dos.
Au moment où les mamans et les bébés s’apprennent tu étais bien préoccupée et peu disponible pour ça. Ça se comprend facilement.

Je voulais te remercier pour ton témoignage parce que c'est très fréquent en fait. Les mamans n'en parlent pas et ça ne se voit pas forcément par les professionnels de santé parce que tout va bien pour le bébé, tout semble aller bien.
C'est important de dire que c'est fréquent et qu'on peut se faire aider si on rencontre ces difficultés, sans jugement. Il ne faut pas hésiter à s'adresser à la PMI par exemple, on peut aussi en parler à son médecin ou à un psychologue.
Parfois peu de choses peuvent faire aller mieux, il ne faut pas s'en priver.
Les gens disent toujours que tout se passe au mieux avec leur nouveau né. En fait, à la maison, c'est les pleurs du bébé et les cris des parents... tout ça avec les grands-parents qui s'en mêlent...
La dépression post-partum est très fréquente, les difficultés dans l'accordage affectif aussi.

On fait ce qu'on peut avec son bébé. On essaie de faire au mieux. C'est loin d'être évident quand on souffre, quand on a perdu un être cher parfois, quand l'arrivée du bébé bouscule toute la famille et nous fait nous replonger dans des souvenirs anciens ou nous poser des questions sur notre couple, notre choix de vie...
il n'arrive jamais que tout se passe simplement, sans heurts. C'est un moment de vie trop important pour ça.
Il ne faut pas s'en vouloir d'avoir été préoccupé par autre chose, de ne pas avoir aimé son bébé tout de suite...
Il faut juste essayer de faire au mieux avec toutes ces difficultés, d'arranger les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
untourensemble



Messages : 9
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Lun 27 Aoû 2012 - 10:59

Oui Amandine je suis tout à fait d'accord, très peu de gens en parle, trop peu même.

A la base, c'est mon mari de mèche avec notre médecin qui a pris le rendez vous chez le psy, et je lui en ai énormément voulu d'en avoir parler au médecin, on se sent honteuse, on a tout pour être heureuse mais on arrive pas à l'être.
Le bébé, concrétisation de notre amour, m'apporte plus de souffrances que de bonheur et j'ai eu peur du regard des gens et des pensées " ben elle a quoi elle franchement? tout pour être heureuse mais toujours besoin qu'on la plaigne!" du coup je préférais garder tout ça pour moi, et je me disais que ça passerait comme c'est venu...
Seulement plus le temps passait plus je m'enfermais dans la dépression, mon mari a plusieurs fois quitté son travail après que je l'ai appelé en larmes parce que je n'arrivais pas à m'occuper de mon bébé.
Ça n'a pas du tout étonné le medecin il a même avoué à mon mari qu'il s'y attendait un peu au vu de la fin de grossesse que j'avais eu.
J'ai donc été au 1er rendez vous avec mon mari, et plus les séances passent plus j'ai besoin d'y aller.

Lorsque j'ai fait ma rééducation périnéale, la sage femme m'a posé des questions et a écrit sur mon dossier "dépression post partum" bang, encore une claque dans la figure, elle m'a dit que le fait de venir faire cette rééducation ça bouclerait la boucle de la grossesse, de l'accouchement, c'est la dernière étape, elle m'a aussi dit que d'en parler avec elle allait me faire du bien......
Mais pas du tout en fait, en me forçant à parler de mon accouchement, je me sentais de plus en plus mal, j'étais très angoissée à l'idée d'aller là haut, aucun moyen de me calmer, elle me demandait de fermer les yeux, mais mes paupières refusaient de rester fermées tellement je tremblais et ma mâchoire claquait je n'arrivais absolument plus à me contrôler, aussi lorsqu'elle m'a annoncé à la fin de la 4e séance qu'on pouvait s’arrêter là que la rééducation je la faisais très bien, que je pouvais la continuer toute seule, j'étais soulagée. Ces séances devenaient vraiment de véritables séances de torture psychologique et je pense que c'est aussi pour cela qu'elle y a mis fin, sachant également que j'avançais très vite dans les exercices de rééducation, et que je suis allée au bout du "programme" au bout de deux séances, sans doute mon inconscience que avait hâte d'en finir ;-)
Le psy m'a alors dit que je n'étais absolument pas prête à parler de ça, surtout pas avec des gens qui pouvaient comprendre ce que j'ai enduré, des femmes donc.

Depuis quelques jours j'ai passé ce cap, et je me suis inscrite ici pour pouvoir justement partager mon expérience avec des femmes qui peuvent le comprendre et je pense en effet qu'il est important de savoir que la dépression est fréquente et qu'il ne faut surtout pas se dire que ça va passer tout seul, il faut accepter les mains tendues qui veulent nous aider.
Le baby blues ne dure que quelques jours, dès que l'on en ai à quelques mois de pleurs et de pensées obscures il ne faut pas hésiter à se faire aider, de très bons professionnels sont là pour cela, sans aucun jugement et tout à notre écoute.

Nous sommes des mamans mais nous sommes aussi des femmes et pour pouvoir bien s'occuper de nos bébés nous avons besoin d'être bien en tant que femme, et cela ne coule malheureusement pas toujours de source au début de notre vie de maman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melinda
Mère bienfaitrice
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 41
Localisation : Bourges (alentours)

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Lun 27 Aoû 2012 - 12:18

Oui, le bébé chamboule la vie de couple, et la vie de chaque de ses parents. C'est une nouvelle étape de la vie, et plus rien sera comme avant. Mais différent ca ne veut pas dire pire ou mieux, juste différent. Le statut de parent ne s'adopte pas comme ça d'un claquement de doigts, c'est comme un nouveau job, il faut le temps de comprendre, apprendre, s'adapter. Mais tu va y arriver, je ne me doute pas. Il te faut juste un peu de temps. Et encore une fois, ne te punis pas et ne te culpabilises pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.webby.fr
lolapapa
Mère fondatrice
avatar

Messages : 3120
Date d'inscription : 31/07/2008
Age : 50
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Lun 17 Sep 2012 - 11:26

N'hésite pas à prendre les mains qui se tendent vers toi pour t'aider, elles ont toutes quelques choses ' t'apporter du moment qu'elle ne te culpabilise pas et qu'elles soient sincères dans leur démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
untourensemble



Messages : 9
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Lun 15 Oct 2012 - 14:31

hello

quelques petites nouvelles,

me voilà de retour de l'hôpital après ma deuxième opération du dos...
Hernie identique ressortie 3 fois plus grosse, à cause de l'accouchement! Je n'ai plus le droit de porter ma fille depuis 5 semaines et pour encore 5 à venir, en plus d'en vouloir énormément à mon ancien gynéco qui n'a pas su m'écouter ni pour mes craintes avec le dos ni pour la choléstase ("vous n'avez pas une tête de choléstase" tout de même!) je finis vraiment par me dire que je ne suis plus faite pour porter des bébés, mon ventre est un danger pour eux, les mettre au monde est un danger pour moi.

Je vais avoir quelques semaines alitée pour me faire à cette idée et tenter de relativiser tout ça.
Heureusement que je peux encore et toujours compter sur le soutient de ma famille qui s'occupe de ma fille à plein temps du coup!

des bisous à toutes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melinda
Mère bienfaitrice
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 41
Localisation : Bourges (alentours)

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Lun 15 Oct 2012 - 17:36

Navrée pour tes soucis avec le dos, c'est vachement pas de bol...Au moins t'as une famille qui te soutient et qui t'aide a passer ce moment un peu lourd.
En tous cas, je ne crois pas que ça soit une fatalité ferme et définie pour toi. Avec le temps ta santé peut quand même s’améliorer et peut être certains facteurs seront plus favorables. Si avoir un deuxième enfant c'est quelque chose super important, t'as encore minimum 5-6 ans devant toi. Sans dire que certaine mamans font des enfants a 40 ans. Mais bon, après c'est un choix. Mais ça reste possible.
Si non, il y a toujours des alternatives et les choix a faire. Plus important ne te désespère pas. Plus important pour toi, c'est de prendre le soin de toi-même te reposer physiquement et moralement, et pas penser de l'avenir. Profite de ta petite princesse et profite de ta vie actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.webby.fr
lolapapa
Mère fondatrice
avatar

Messages : 3120
Date d'inscription : 31/07/2008
Age : 50
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   Mar 16 Oct 2012 - 10:15

Comme le dit Mélinda, laisse du temps au temps et profite de ta puce.

Tu pourras, dans quelques années, consulter un gynéco à ton écoute et donc à qui tu pourras poser toutes tes questions quant à une éventuelle grossesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nouvelle arrivée, voici mon expérience   

Revenir en haut Aller en bas
 
nouvelle arrivée, voici mon expérience
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle arrivé qui se pose beaucoup de questions
» La nouvelle arrivée
» Nouvelle arrivée
» nouvelle arrivée!
» nouvelle arrivée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cholestase Gravidique :: Bienvenue :: Faisons connaissance-
Sauter vers: