Cholestase Gravidique

Forum de discussion autour de la grossesse et plus particulièrement de la cholestase gravidique
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Chères toutes Notre forum reste accessible sur l'adresse http://cholestasegravidique.forumdediscussions.com/. Le forum n'est plus de modératrice permanente. Depuis nombreuses années nous avons fait un tour concernant plusieurs sujets, donc je ne vois pas trop l’objectif de continuer modérer le forum de manière permanente. Donc le forum reste accessible, mais peu actif dorénavant. Nous avons crée un site web récapitulant les informations de manière brève: cholestase.webby.fr. Vous allez pouvoir proposer vos articles bientôt afin de compléter et faire vivre ce site. Cordialement Moderatrice

Partagez | 
 

 Cholestase et suites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noëlle



Messages : 12
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Cholestase et suites   Mar 29 Juil 2014 - 14:09

Bonjour tout le monde,
Je reviens clore mon témoignage entamé en décembre dernier dans "grossesse et soutien" et partager avec vous le parcours de ma grossesse.

J'ai démarré le processus médicalisé et hospitalisation après un bilan sanguin complet hépatique. J'avais des symptômes de démangeaisons la nuit qui m'empêchaient de dormir.
Une moitié de l'équipe médicale était très mitigée quant au diagnostic. Dans le doute j'ai été hospitalisée d'office pour vérifier si les sels allaient augmenter avec monitoring pour mon bébé tous les jours.
PDS tous les jours entre 5 et 8 tubes de mémoire.
Un coup on me parlait de "prurit", un coup de cholestase. Par mesure de vigilance, j'ai eu droit à un congé pathologique et une hospitalisation maison/hôpital.
En effet, les sels avaient légèrement dépassé le seuil et les transaminases également mais ce n'était pas "transcendant". Par contre, on m'a immédiatement prescrit l'ursolvan ce qui a contribué très vite à faire descendre les résultats hépatiques.
Puis, ils ont décidé de me le supprimer "pour voir". A la place j'ai eu un médicament contre les démangeaisons. En une semaine j'ai changé trois fois de posologie...l'équipe n'était pas d'accord entre elle.
Et paf, arrêt ursolvan, j'ai fait une énorme crise digestive à Noël! Je vomissais tout et j'avais énormément mal au ventre (j'ai cru que j'accouchais).
En effet, mes résultats avaient significativement augmenté depuis arrêt ursolvan (en quelques jours!).
Le lendemain j'ai fait une menace d'accouchement prématuré. J'ai eu droit à encore d'autres médicaments pour éviter les contractions et faire descendre les contractions qui n'arrêtaient pas d'augmenter. Ils ont cru que j'allais accoucher.

Par la suite, je suis rentrée chez moi avec enfin un diagnostic définitif: une cholestase gravidique et la poursuite du protocole de cette maladie.
Je venais à l'hôpital une fois par semaine et la SF venait chez moi.
Sauf que...malgré les résultats en baisse et bien mon bébé avait des petits flenchements au niveau du rythme cardiaque. Du coup, je devais filer à l'hôpital vérifier que tout était régulier.

Ma grossesse a été épuisante. Je flipais pour ma fille! D'autant plus que tout le monde doutait de la gravité de la situation. De mon côté mon intuition était catégorique : c'était une cholestase.

Un jour, à 36SA, j'ai rdv à l'hôpital pour parler enfin d'un déclenchement ou non...on me fait un monitoring et là, ba...le coeur du bébé qui chute régulièrement. Je tiens à préciser que mon bilan avait légèrement augmenté mais pas énormément.
On m'annonce alors qu'ils vont immédiatement déclencher l'accouchement (j'avais rien sur place lol, j'ai prévenu mon conjoint et ma mère en quatrième vitesse).
Ca a été l'escalade: chute du rythme cardiaque fréquent ils m'ont descendu une fois en urgence pour une césarienne! Heureusement ma fille tenait bon.
On a continué l'accouchement par voie basse.
Bizarrement, ma fille avait le coeur qui chutait dès que j'étais dans une position (la position d'accouchement lambda)...c'était coton pendant le travail. On m'a administrée d'urgence une substance pour relancer le coeur!

Et ouf, elle est enfin arrivée...le soulagement!

Je tiens à confirmer le fait qu'un bilan hépatique qui fait yoyo ou augmente même un peu est très certainement une cholestase gravidique même si les sels ne suivent pas le même rythme. L'hépatologue me l'a bien précisé.

Enfin, ma fille va bien elle est née à 36SA. C'est le principal. Je vous dis pas à quel point on avait hâte que tout ça soit terminé et qu'elle soit là. Je sentais moi que ma petite n'était pas super bien dans mon bidou... No 

Je n'ai pas psychoté heureusement mais j'aurais dû me faire un peu plus confiance (intuition maternelle).

Aujourd'hui on est heureux comme tout.

J'ai fait les analyses hépatiques post partum. Les transaminases sont revenus sous le seuil mais pas encore au même niveau qu'avant la grossesse. Ceci dit c'est bon.
J'ai regardé des photos de cette période: j'étais jaune!
J'ai refait des analyses cette fois sur l'immunologie (anti corps) sous les conseils de l'hépatologue (6 mois après l'accouchement). Il semblerait que ce ne soit pas tout à fait fini car c'est positif concernant les anticorps du muscle lisse (probabilité d'une hépatite auto immune si j'ai bien compris). J'attends d'avoir l'hépatologue au tél.
Je crois qu'une cholestase peut déclencher d'autres tracas après l'accouchement  Suspect 

Bref, je tiens à vous féliciter toutes pour partager vos expérience et vous entraider et au vu du courage de chacune.

Cette maladie n'est pas à prendre à la légère. C'est la leçon que j'aurais retenue et celle aussi de se faire confiance quand on sent que quelque chose ne "va pas".

Mes encouragements et mon soutien à chacune !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melinda
Mère bienfaitrice
avatar

Messages : 1519
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 40
Localisation : Bourges (alentours)

MessageSujet: Re: Cholestase et suites   Mar 29 Juil 2014 - 15:47

Bonjour Noelle

Merci pour ton temoignage; C'est assez impressionnant le changement des avis entre le personnel medical. D’où l'importance de suivi du protocole, sans que les médecins soient tentés de jouer avec ta santé.
Ton cas ce n'est pas le pire, t’étais quand même prise enc harge, mais le fait de te faire arreter Ursolvan, c'etait une décision désastreuse.
Je suis très contente que tou va bien maintenant. Concernant la probabilité d'une hépatite auto immune, c'est assez désagréable, mais vu tous les chamboulements de ta grossesse, ce n'est pas très étonnant.
La cholestase gravidique n'est pas prendre a la légère, nous - celles ayant vécu une, on l'a bien compris. Reste que la médecine officielle puisse faire le nécessaire pour la formation des médecins et une prise en charge adéquate....C'est beau de rêver cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.webby.fr
 
Cholestase et suites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jésuites .... ?
» États-Unis : les jésuites américains acceptent de verser 166 millions aux victimes d’actes pédophiles
» LA GUERRE AUX JÉSUITES
» Pathologies dominicaines et pathologies jésuites au Québec
» Suites - U(n+1)=(Un+Vn)/2, V(n+1)=sqrt(U(n+1)*Vn)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cholestase Gravidique :: Parlons de la cholestase entre nous :: Vos témoignages-
Sauter vers: